BILAN BUDGET (6)

Épargner avec méthode

Parlons d’épargne aujourd’hui ! Ou encore mieux, parlons fonds d’amortissement ou autrement dit fonds d’épargne. Je vois déjà les poils qui s’irisent sur vos bras. Allez, on se détend et on ne s’arrête pas sur une terminologie compliqué.

Derrière ces mot barbares ce cache un principe tout simple : mettre chaque mois une petite somme d’argent de côté pour préparer une dépense concrète que nous aurions à faire dans le futur.

Je vais être honnête avec vous. Il y a encore quelques mois, ce principe était pour moi inexistant. Oui, bien sûr, je savais qu’il était important d’économiser, de mettre de côté, mais je ne pensais pas qu’on pouvait le faire avec une méthode. Pire, je me disait que je n’ai aucun problème à épargner car ce que je faisais, c’était mettre sur un compte épargne l’argent qui restait à la fin du mois sur mon compte… autant vous dire qu’à part les mois où j’avais une prime ou une rentrée d’argent non attendu, il n’y restait pas grand-chose… En réalité j’avais une petite somme d’argent mise en coté mais je ne savais pas à quoi exactement elle était réservée. Je ne me posais même pas la question si cette somme était suffisante ni quel montant d’épargne je visais. De plus, le fait d’avoir quelques centaines d’euros de coté me donnait un faux sentiment de sécurité.

DÉFINIR LE « POURQUOI »

Je partage donc ce que j’ai compris petit à petit : définir clairement la raison pour laquelle on souhaite épargner est la clé pour réussir !

Je suis donc devenu une grande adepte de « saucissonnage » de l’épargne. Fini un seul compte épargne où je mets chaque mois ce qui reste sans vraiment me poser la question pourquoi je le fait exactement. Non, j’ai aujourd’hui un nombre important des fonds d’épargne pour lesquels il y a un objectif et un montant bien défini :

  • Fond d’urgence
  • Fond pour les études des enfants
  • Vacances en familles
  • Vacances à deux
  • Noël 2020
  • Réparation voiture
  • Rentrée scolaire 2020
  • Site internet

Cette façon d’économiser par objectif a son petit côté psychologique. Si je prends engagement avec moi-même de mettre chaque mois 100€ pour offrir dans 2 ans un voyage à ma famille, je sais exactement à quoi je renonce si ce mois-ci si à la place je m’achète une belle robe. Je sais à quoi je renonce si je décide de piocher dans cette épargne également.

Il est donc très important de lister les choses qui nécessitent une dépense qu’on n’est pas en mesure d’absorber dans notre budget mensuel. Cette liste doit comporter des dépenses plaisirs mais surtout les dépenses futures qu’on classe souvent dans la catégorie imprévus mais qui sont en réalité prévisibles (on ne sait pas quand mais on sait que ça arrivera à un moment donné)

DÉFINIR « LE QUAND ET LE COMBIEN  « .

Une fois la liste faite, il est temps d’essayé de déterminer la somme dont on va avoir besoin ainsi que la date de la dépense prévisionnelle. Il s’agit des estimation, ce n’est pas une science exacte. On divise ensuite cette somme par le nombre de mois restants avant l’arrivée de l’échéance. Ceci nous donne l’idée de la somme nécessaire qu’on devrait épargner chaque mois si on a envie d’attendre ces objectifs.

L’idée c’est de faire un petit effort chaque mois qui en cumulé sur plusieurs mois donnera une somme suffisamment importante pour réaliser la dépense sans se mettre en difficulté.

PRIORISER ET CHERCHER LES SOURCES DE L’ÉPARGNE

Bien sûr on constate assez rapidement qu’on a pas la capacité d’épargne suffisante pour économiser pour tout ou pas dans les délais souhaités. Il va falloir prioriser ! Faire des choix en fonction de l’importance et nécessité de vos projets. 

C’est l’occasion de se dire : qu’est ce que je suis prêt à faire pour arriver à mes objectifs » ?

  • Suis je prêt à décaler certains projet dans le temps ?
  • Suis je prêt à trouver une source de revenu complémentaire ?
  • Suis je prêt à renoncer aux petits plaisirs à court terme pour privilégier un projet qui me tient à cœur?

Chaque épargne peut avoir une source différente. Vous êtes libres de décider comment vous aller approvisionner chaque fond. C’est là qu’il faut se montrer inventif et ne pas perdre vos objectifs de vue. C’est le moment de trouver la motivation pour commencer à optimiser les dépenses fixes et variables. Car tout argent non dépensé dans notre budget , va pouvoir alimenter vos fonds d’épargne. Vous pouvez aussi vendre certains objets pour alimenter un fond en particulier ( entre la vente de mon ordinateur, objectifs appareil photo et mon matériel de plongée j’ai pu envoyé plus de 650€ dans mon fond vacances en famille). Vous pouvez peut être prendre un job en plus, faire des heures sup et vous promettre que chaque euros gagné en plus ira directement dans votre épargne. Il y a que vous pour prendre ce genre de décision selon l’importance que l’attente de vos objectif ait pour vous et le niveau de sécurité financière que vous souhaitez obtenir. Il y a que vous pour avoir suffisamment de discipline pour privilégier l’épargne au lieu de faire des dépenses futiles. Il est d’autant plus important d’avoir en tête la raison concrète pour laquelle vous économisez. Grace à ça, épargner ne sera plus un sacrifice mais un chemin vers aboutissement de vos projets.

COMPTES ÉPARGNE

Il reste à traiter la question épineuse où « stocker » l’argent épargné. Je crois que vous allez trouver une partie de la réponse en  répondant à ces trois questions : 

  • Est-ce que j’ai besoin d’accéder à cette argent rapidement (max 2 – 5  jour) ?
  • Dans combien de temps je vais avoir besoin de cette argent ?
  • Quelle risque de perte de capital je suis capable de prendre (en d’autres termes est ce que c’est très grave si je perds une partie voir la totalité de cette partie de l’épargne? ).

Je n’ai pas trop de conseil à vous donner ici car je ne suis pas experte dans ce
domaine. Je peux juste vous dire où je place mon argent.

Pour les fonds à petit montant (max 500€ comme Noel, rentrée scolaire etc) j’utilise les enveloppes et j’économise donc en espèces.  Pour l’épargne des enfants qui est une épargne à long terme (18 ans), j’utilise un contrat assurance vie (un pour chaque enfant). Pour les fonds vacances et urgence j’ai choisi des comptes d’épargne classique (livret A, LDD etc) qui sont rattachés à mes comptes courants (un compte par objectif).

J’ai également un compte épargne PERCO et une épargne salariale alimenté par des primes d’intéressement et participation. Ceci servira à ma retraite, autant vous dire que je ne me préoccupe pas au quotidien de ces comptes (ce qui ne veut pas dire que je ne m’en préoccupe pas du tout  – je connais très bien leur fonctionnement et au moins une fois par ans je fais le point et les réarbitrages pour les optimiser).

J’ai également un portefeuille d’action que je garde uniquement parce que j’ai subi une trop grande perte pour les vendre. Il y 3 ans j’ai investi 4000€, il reste à ce jour environ 1400€. C’est la seule épargne qui n’a pas aujourd’hui d’objectif précis vu que son objectif principal était de gagner de l’argent…

EXERCICE

A vous chers amis. J’ai préparé pour vous un nouveau imprimé « OBJECTIFS FINANCIERS » (téléchargeable ICI pour les abonnées), mais vous pouvez vous servir d’une simple feuille de papier.

Essayez de lister noir sur blanc vos projets qui nécessitent un financement mais également estimez des dépenses prévisibles (cadeaux anniv, changement de chaudière, séance de shopping, etc). Estimez un somme qui vous faudra et la date de réalisation souhaité. Faites ça pour les projets  à court terme (dans l’année) mais n’oubliez pas ceux à moyen (d’ici 5 ans)  et long terme (10 à 20 ans).

J’ai fait l’exercice il y a deux jours, et je me suis rendu compte que il y a encore de choses pour lesquelles je n’ai pas encore commencé à épargner : changement de voiture d’ici 2 ans, régul des impôts et la formation que j’ai envie de faire.

Pour le mois de mai, je vais revoir la partie « épargne » de mon budget pour voir si et de quel manière je peux les inclure dedans.


4 Responses

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *