21

Budget prévisionnel OCTOBRE 2020

Quelle est la méthode budgétaire que j’utilise?

Étant payé une fois par mois, naturellement je fonctionne avec un budget mensuel. Il débute au moment où je perçois mon salaire c’est à dire entre 27 et 30 du mois précédent. 

Pour ce-mois ci, mon budget début le 29 octobre. 

Je pratique la méthode BUDGET ZERO, ce qui veut dire que je prévoir l’utilisation pour chaque euros de mon revenus disponible pour le mois. 

Dans la partie revenus on trouve mon salaire, le loyer perçu, allocations CAF, pension alimentaire et éventuelles remboursement (Sécu, dépenses pro etc).  J’y rajoute éventuellement de l’épargne ce qui sera le cas en ce mois d’octobre.

Ensuite je calcule mes dépenses pour les crédits, mes dépenses fixes récurrentes, l’argent que je veux épargner.

Je déduit tout ça de mon revenu pour connaître la somme disponible pour les dépenses variables (chèques que j’ai fait et qui n’ont pas encore été encaissé,  impôt, réparations de la voiture etc.).

Ce qui reste est reparti dans la partie « enveloppes ». Je  dispatche la somme restante dans les catégories suivante tel que Alimentation, Hygiène/Maison, Shopping, Carburant,  Sorties/ restaurants,  Divers.

Habituellement toutes les dépenses en lien avec ces catégories à l’exception du carburant et divers  j’effectue uniquement en espèces. Cela veut dire que au début du mois je retire l’argent que j’ai prévu pour le mois et je le met dans les enveloppes concernées. 

Revenus : 5 110€

Ce mois-ci en plus de revenus récurrent, je rajoute quelques économies issus de mes fonds d’épargne 

– 280€ issus de l’enveloppe « Taxe Foncière » (c’est la 1ère année où je paie la taxe foncière pour l’appartement que je loue donc je ne suis pas encore mensualisé).

– 255€ issus de l’enveloppe « rentrée scolaire »

J’attend également le remboursement de 95€ pour ma note de frais liée à mon déplacement professionnel.

Crédits : 1 555€

En plus de mes trois crédit immobilier, je prévoir un remboursement anticipé de 500€ sur mon crédit conso en plus de sa mensualité de 200€. 

Dépenses fixes : 1036€

J’ai enlevé les 3 dépenses fixes qui étaient encore là le mois dernier. J’ai annulé mon abonnement chez Body Minut et j’ai transféré les abonnement Canva et System IO sur le compte pro de La Petite Budgeteuse. J’ai décidé de bien séparer le pro et perso, donc c’est deux dernière prélèvement n’ont plus rien à faire dans mon budget personnel.  

Epargne : 790€

Je garde le rythme de 500€ épargné pour la nouvelle voiture et je continue à épargner 20€ pour les cadeaux de Noël.

Je recommence l’enveloppe « rentrée scolaire »  pour préparer celle de 2021. 

Je prévoir également 80€ pour le challenge Noël et je met 50€ dans l’enveloppe « réparation voiture ».

Dépenses variables : 655€

Dans les dépenses variables, je note chaque mois les dépenses qui sont ponctuelles mais dont je connais déjà le montant (contrairement à la partie enveloppes qui j’estime les sommes dont je vais avoir besoin pour me fixer les limites).

J’ai adhéré au prélèvement à l’échéance qui va avoir lieu le 20 octobre pour la taxe foncière. Son montant s’élève à 442€ (280€ seront couvertes par l’épargne)

J’ai également fait le chèques pour la cotisation Scouts 58€ et les 150€ pour la licence sportive seront payé en liquide.  Ces dépenses vont être couvertes en totalité par le fond d’épargne « rentrée scolaire ». 

Enveloppes : 1 074€

Ces montants sont plutôt stables ces derniers mois. Exceptionnellement je rajoute l’enveloppe Shopping avec  200€. J’ai fait un grand tri dans mes sous-vêtement et j’ai besoin de remplacer quelques pièces par quelques choses de plus confortable.  Puis j’ai également trié ma garde-robe automne/ hiver et je voudrai m’acheter 2 pulls et peut être une robe d’hiver.

Comme le mois dernier, je garde une somme (214€) pour un coussin qui m’aide a absorber toutes les petites dépenses que je ne suis pas en mesure d’anticiper exactement. 

57CA2EDB-46E0-4E43-8522-406F31BA484A

Nos difficultés d’obtenir le financement

Dans cette article je vais vous parler de nos tentatives d’investissement dans l’immobilier et surtout de nos galères pour obtenir un financement auprès des banques.

Quel est notre projet d’investissement immobilier ?

Ce qui est important à savoir que j’ai déjà investi l’année dernière dans un petit appartement à Marseille (mais ça mérite un article à part). Cette fois, il s’agit d’un projet en commun avec mon chéri. Et justement probablement parce que nous sommes deux, nous étions plus audacieux et notre projet concerne pas un, mais deux biens! Nos deux compromis ont été signés respectivement le 25 juin et 11 juillet.

Voici un bref descriptif des biens :

  • Un appartement T2 de 45m2 + dépendance de 12 m2 à Manosque (04) pour le prix d’achat de 54 000€ + 10 000€ de travaux
  • Un immeuble 200m2 de 4 appartements (T1, T2, T2 et T4) + garage à Carces (83) pour le prix d’achat de 165 000€ + 100 000€ de travaux.

Notre souhait est de financer ces deux acquisitions via une SCI avec des crédits  amortissables sur 20 ans.

Nous avons la capacité d’apporter seulement 6000€ d’apport du coup notre besoin en financement est de 346 893€ (275 809€ + 74 084€). Ceci englobe les frais de notaire(18 855€), les garanties bancaires (3 958€) et les frais de dossiers (980€).

Début de galères

Je dois dire, que je partais plutôt confiante, étant rassurée par mon dernier (et premier) achat immobilier locatif fait à l’été 2019. Je n’ai pas eu de grandes difficultés d’obtenir un prêt de 87600€ sans aucun apport. De plus, toute la partie administrative était relativement rapide : 3 mois et demi entre la 1 ère visite et la signature de l’acte final (offre d’achat faite le 16 avril, acte signé le 2 août).

Aujourd’hui, nous sommes 3 mois après la signature de compromis et nous n’avons toujours aucune offre de prêt. Heureusement que nos vendeurs sont compréhensibles et qu’ils ont accepté de prolonger la condition suspensive du compromis jusqu’au 30 octobre.

Je lis actuellement de partout que bon nombre d’emprunteurs se heurtent au mêmes difficultés et qu’ils n’arrivent pas à boucler leurs dossiers de prêts. Pour cause de COVID bien sur et de la crise économique mais surtout à cause des nouvelles recommandations des régulateurs bancaires. J’ai encore lu ce matin dans Capital “Les exigences sont les mêmes pour tous les profils”, rappelle Meilleurtaux. D’une part, les financements dits à “110%” – c’est-à-dire comprenant aussi frais d’agence, de garantie et de notaire – sont définitivement enterrés, mais surtout, la part des fonds propres avancés par les clients tournent dorénavant “autour de 15%”.  La part des dossiers refusés est passée à 10,7% en août contre 5, 5% l’année dernière.

Quel est notre profil?

Avant que je vous présente notre parcours et nos actions auprès des différentes banques, il est important de rappeler que nous avons un dossier plutôt correct.

Je suis en CDI, mon compagnon est chef d’une EURL depuis 2012 qui dégage des bénéfices depuis sa création.

Nous sommes propriétaires de nos résidences principales (mon chéri termine son crédit dans 7 mois). Nous sommes actuellement à 22% de l’endettement et avec ces deux projets on passera à 33%.

Mais bon, avoir un profil correct n’est malheureusement pas le seul critère, avec un si petit apport, nous avons vite compris que la bataille sera rude.

Qu’avons nous fait pendant ces 3 derniers mois?

Nous n’avons pas contacté 3 ou 4 banques. Nous en avons contacté 12 ! Neuf en direct et trois via un courtier.

Et ne pensez pas que nous avons autant de demandes de financement en cours.

Dans 8 banques on a même pas réussi à dépasser le stade d’échange avec des conseillers qui n’ont visiblement pas étaient convaincus par nos projet.

Nous avons eu 3 refus de dépôt de dossier pour les banques contacté via courtier.

Un seul dossier a été officiellement déposé et est toujours en cours d’étude

Pourquoi c’est si difficile d’obtenir le financement?

Je crois sincèrement que cette difficulté est lié au manque de possibilité d’avoir un rdv face à face avec des conseillers. C’est hyper compliqué d’expliquer son projet via mail et téléphone surtout auprès des personnes qui ne nous connaissent pas.

Ce qui m’a frappé c’est un manque de retour de certains banques. Il y en a qui ont fait des mort après nous avons fait envoyer les dossiers complets (des centaines des pages réclamés). Je suis quasiment sûre que chez les plupart d’autre eux, nos mails remplis de pièces jointes ont terminé dans la corbeille sans jamais être étudiés.

Le récapitulatif de nos actions

Axa banque – on nous a proposé un RDV à notre domicile avec le conseiller qui a annulé sa venue le jour J pour cause de contact avec une personne malade de COVID. On a relancé une fois, il n’a plus jamais donné de signe de vie (j’espère néanmoins qu’il va bien!)

Caisse d’épargne – pas de RDV dans l’agence possible, 1er échange téléphonique avec le conseiller qui se passe très bien, dossier complet envoyé par mail, 2 échanges par mail puis plus rien. Plusieurs relances téléphonique, à chaque fois, réponse que c’est en cours d’étude, qu’on revient vers nous rapidement. On a finalement fixé un RDV téléphonique pour avancer, mais le conseillé n’a jamais appélé. Bref, on a même pas réussi à obtenir un attestation de dépôt de demande de prêt ce qui veut dire que cela est resté au niveau de conseiller.

Crédit Mutuel – pas de RDV dans l’agence possible. Un seul échange téléphonique avec une conseillère qui nous dit qu’elle doit en discuter avec son supérieur. Une relance par mail, aucune réponse, on est même pas allé jusqu’au envoi de document par mail. Pas de dépôt officiel du coup.

BNP Paribas – banque professionnelle de mon chéri. On a fait une simulation uniquement pour l’appartement, plutôt réactif, mais direct on nous a dit que les frais de notaires ne peuvent pas être financé. On a pas déposé de demande officielle.

LCL – un échange téléphonique, on nous a directement dit qu’ils ne prennent pas ce genre de dossier en étude si on est pas déjà leur clients …

Crédit Agricole Alpes Provence – ma banque où j’ai emprunté sans appoint l’année dernière pour mon investissement et où j’ai un compte bancaire. Échange téléphonique  avec le directeur d’agence qui nous a dit que désormais un apport qui couvre au minimum les frais notaires est nécessaire. On a pas déposé de demande.

La Poste – échange téléphonique avec un conseiller qui ne comprenait rien au SCI.. apport de 15% éxigé. Pas de dépôt de dossier non plus.

Boursorama – notre banque perso de tous les deux et la banque où nous avons chacun nos crédits pour nos résidences principales. En ce moment les dossiers d’achats via SCI ne sont pas accepté (et le montant de coût de travaux ne doit pas dépasser 50% de prix d’achats). Dossier néanmoins fait en ligne mais annulé par la banque.

Puis il y a ceux contactés via le courtier. J’étais contre de faire appel à lui, mais il faut savoir que pour faire jouer la clause suspensive du compromis il faut être en mesure de présenter 3 refus de banques. Sachant que nous aucune des banques cités plus haut  n’ont accepté officiellement instruire notre dossier, appel au courtier était une roue de secours. 

Banque Populaire Mediterrannée (refus – pas intéressé par du locatif)

Caisse d’Epargne Cepac (refus – pas intéressé car nous avons déjà des crédits pour nos résidences perso dans d’autres banques…)

Credit Agricole Coté d’Azur Habitat  (refus – sans donner le motif).

Donc au final nous avons trois malheureux mails de refus transféré par le courtier et à vrai dire, je ne suis même pas sûre que c’est suffisant pour faire jouer la clause suspensive…

Où nous en sommes aujourd’hui?

Bon, il y a pas que du négatif ! Une demande officielle a pu néanmoins être déposée et elle est toujours en cours d’étude.

Il s’agit d’une agence régionale de Crédit Agricole dans une petite ville de 3500 habitants à proximité où habite mon chéri. Conseiller au top (directeur d’agence) qui a accepté de nous recevoir dés la fin de déconfinement dans ses bureaux. Nous l’avons vu la 1ère fois pour un projet d’achat d’un immeuble sur lequel nous avons finalement pris la décision de ne pas nous positionner. On est revenu le voir avec nos deux offres d’achats dès qu’elles ont été faites. Le fait que le conseiller a lui même un SCI et qu’il loue ses biens ont certainement facilités nos échanges.

Nous l’avons revu il y a 10 jours pour signer des centaines de papiers (assurances, cautions, demande de prêts) puis nous devions recevoir la décision finale vendredi dernier… On attend toujours…

Conclusion

Bien sur, je me dit que peut être j’aurai dû être plus insistante auprès de toutes ces banques pour aller au moins jusqu’au dépôt de dossier. Sauf que dans le cadre d’un investissement, une banque doit être un partenaire et aucune d’elle m’a donné  envie de travailler avec elle! J’ai ressenti surtout un grand manque de considération pour tout notre travail. 

J’espère revenir ici dans quelques jours pour vous annoncer une bonne nouvelle. Dans le cas contraire, nous allons devoir attendre avec nos projets des jours meilleurs.

Si vous aussi vous êtes actuellement en train d’attendre un décision pour votre demande de financement, n’hésitez surtout pas raconter votre histoire dans les commentaires.

F5BB85F2-98BB-46F3-8888-89EA0B5B470F

Mes revenus complémentaires Juillet et Août 2020

Créer un complément de revenu

Il y a différentes solutions pour améliorer l’état de nos finances. On apprend à faire un budget, on suit notre argent, on supprime et on réduit nos dépenses. Tout ça je vous montre déjà.

Ce que j’ai envie de vous montrer, c’est mon chemin vers la création d’un complément de revenu.

Je dispose déjà d’un revenu complémentaire depuis début de l’année 2020 grâce à l’investissement dans l’immobilier locatif que j’ai fait l’année dernière. Puis, depuis début juillet 2020 j’ai ouvert une micro-entreprise pour pouvoir commercialiser mon cahier Petit Budget Planner.

Il est maintenant temps de vous présenter les résultats de ces actions. 

Revenu locatif

Donc, comme écrit plus haut, en février 2020 , après plusieurs mois de travaux, j’ai mis mon bien en location et je perçois depuis ce premier revenu passif. J’ai investi dans l’achat d’un T2 au centre de Marseille que je loue en meublé à 650€ (50E étant une provision forfaitaire pour charges). Je suis déclaré en LMNP en réel. En contre partie je paie bien sûr un crédit. La mensualité est de 95€ pendant encore 1 an et demi, car lors de souscription j’ai négocié une période de différé de 36 mois (ce qui veut dire que pendant cette période, je ne paie que les intérêts et je ne rembourse pas le capital).

Voici les chiffres :

Loyers encaissé brut : 650€ soit 7800€/an.

Intérêts payés : 95€ soit 1140€/ an.

Charges communes + eau : 50€ soit 600€/an

Taxe foncière (estimation) : 400€/an

CFE (estimation) : 250€/an

Comptable : 300€/an

Pas d’impôt pour l’instant grâce au déficit crée avec les travaux.

Cela donne un résultat net annuel de 5110€ soit un complément de revenu de 425€ par mois.

Aujourd’hui la totalité de cette somme est épargnée. Mon cœur balance pour choisir si cette épargne servira pour un autre investissement ou pour changer ma voiture d’ici un an ou deux. 

Une fois la période de différé terminée, la mensualité de crédit passera à 420€ ce qui aura comme conséquence de ramener le bénéfice net à 100€/mois.

J’ai acheté cette appartement en nom propre c’est pour cette raison que je ne fais pas de distinction pro/perso dans mon budget. Je traite donc dans mon budget le loyer comme mon revenu et les charges comme des dépenses perso.

Revenus de ma micro-entreprise

Comme tu le sais peut être, le 3 juillet dernier,  j’ai créé une micro-entreprise pour les activités de La Petite Budgeteuse.

Un seul produit est commercialisé et ce depuis le 6 juillet. Il s’agit d’un cahier de suivi imprimable sous le nom de « Petit Budget Planner ».

Ce qui dit commercialisation, veut dire ventes et donc argent qui rentre. Et vu que souhaite garder toute transparence comme depuis le début, je vais te présenter les chiffres de juillet et août 2020.

Déjà et c’est parce que je suis hyper hyper fière je voulais te dire qu’au moment que je t’écris (24 septembre) je viens d’avoir la 528ème vente de Petit Budget Planner ! Tu n’imagines même pas à quel point je ne m’attendais pas à ce chiffre si rapidement.

Savoir que vous êtes 528 quelques part en France ( et ailleurs) à utiliser mon cahier me remplis d’un bonheur immense ! Cela représente un taux de conversion de 12% si on prend en compte le ratio ventes / abonnés actuels du blog.

Chiffres en lien avec les ventes de Petit Budget Planner

Vous étiez nombreux/ses à attendre la sortie de PBP et cela s’est vu dès les ventes de juillet. Bien sur l’offre de lancement avec des petits bonus et un prix réduit ont également contribués à cela. Le mois d’août a été plus calme, mais j’étais quand même surprise d’avoir 55 ventes alors que ma présence sur les réseaux était minime (les vacances sont faites pour ça aussi non?)

JUILLET 

AOÛT

Nombre de ventes : 398

Chiffre d’affaire : 4 008€

Nombre de ventes : 55

Chiffre d’affaires : 654€

Charges de la micro - entreprise

Regardons maintenant les charges c’est à dire ce que j’ai dû payer pour permettre le fonctionnement de ma micro-entreprise.

JUILLET 

AOUT

Accompagnement : 790€

Stripe : 97€

PayPal : 114€

Canva : 12€

System IO : 27€

Hébergement blog : 6€

Prévision pour charges : 553

Accompagnement : 0€

Stripe : 12€

PayPal : 18€

Canva : 12€

System IO : 27€

Hébergement blog : 6€

Prévision pour charges : 165€

Mon plus grand point de dépenses mais aussi celui qui m’a été le plus profitable sans qui je n’aurais jamais atteint ce résultat était  l’accompagnement de Monika de @univers.online .  Durant plusieurs semaines, nous avons travaillé en équipe et elle m’a apporté toute son expertise sur le digital (mon beau site internet c’est son travail) mais surtout elle m’a guidé sur le lancement de mon produit, la communication autour et toute l’automatisation qui vient avec. J’ai adoré travaillé avec elle, je pense sincèrement que c’est pas la dernière fois que je vous parle d’elle car j’ai énormément envie de retravailler avec elle (et je pense que j’en aurai encore le occasion!). Merci Monika pour tout!

Ce qui vient après ce sont les frais des plateformes de paiement PayPal et Stripe. C’est un pourcentage sur les ventes, donc ces frais augmentent proportionnellement aux ventes.

Dans les charges j’ai rajouté les prélèvements mensuels pour Canva (application pour faire des visuels) et System IO (application pour gérer mon e-mail list et pour contenir ma boutique).

Puis en dernier, je soustrais les charges sociales que je vais devoir payer en janvier 2021 (6 mois après l’ouverture de l’activité pour la 1ère déclaration. Je ne bénéficie pas de l’aide ACRE mais j’ai opté pour un versement libératoire pour l’impôt (ce qui veut dire que je vais m’acquitter de l’impôt en même temps que les cotisations sociales).

Le taux de cotisation pour mon activité lié à la vente sera donc de 13,8% de mon chiffre d’affaire. Ce qui donne 553€ pour juillet et 165€ pour août.

Résultat net

Le résultat net, c’est à dire ce qui reste dans ma poche après le paiements de toutes les charges,  est de 2419€ pour juillet et de 489€ pour le mois d’août.

Gestion d’argent de la micro-entreprise

J’ai suivi les conseils de multiples entrepreneurs, et j’ai fait le choix de séparer complètement mon argent perso et l’argent de la micro-entreprise. C’est pour cela que vous ne verrez pas dans mon budget mensuel l’argent des ventes de la Petite Budgeteuse (sauf si je décide de me verser cet argent pour payer mes dettes encore en cours). Pour me faciliter la gestion et ne pas confondre ces entrées et sorties d’argent avec mon argent personnel, j’ai ouvert un 2ème compte bancaire chez Boursorama (par ailleurs je ne savais pas qu’il était possible de détenir plusieurs comptes bancaires au même nom dans un seul établissement bancaire). Celui ci ne me coûte rien en frais de gestion, je n’ai commandé ni carte bleue, ni chéquier car j’en ai pas besoin à ce stade. 

Les produits de ventes arrivent déjà sur le compte, ce me reste à faire c’est transférer les prélèvements de Canva et System IO de mon compte perso.

A quoi va servir cet argent?

C’est une question pour laquelle je n’ai pas encore de réponse claire. J’hésite entre plusieurs possibilités:

– rembourser ce qui reste de mon crédit à la consommation

– garder cet argent en attendant d’avoir une réponse pour notre demande de financement pour le nouveau projet immobilier. La banque peut encore nous demander d’augmenter l’apport.

– commencer à investir en bourse. A vrai dire j’ai déjà placé une partie de cet argent (1000€) sur un compte d’épargne financière piloté (CEFP). Cette argent est investi à 100% sur des titres boursiers sélectionnées par un organisme de gestion.

J’ai choisi le CEFP de Boursorama pour les raisons suivantes: 

  • Ayant déjà mes comptes chez eux, j’ai une seule interface de gestion. 
  • Il y a pas de frais d’entrée, de sortie, de versement et de changement de mode de gestion
  • L’ouverture d’une CEFP est accessible dès 100€
  • L’épargne est disponible à tout moment
  • Il y a 4 profils différents proposés

Je suis l’adepte de « learning by doing » donc j’ai également acheté quelques actions en direct pour un montant de 500€. Cela me permettra de me former, comprendre certaines mécaniques et adapter mes prises de risques selon les situations. Les mouvements boursiers actuels sont excellents pour tester si la bourse est faite pour nous !

Conclusion

Je sais qu’il y a beaucoup d’informations dans cette article. N’hésitez pas à me poser vos question dans les commentaires s’il y a des parties qui méritent d’être approfondies ou qui ne sont pas claires. 

922EE37C-DC00-4740-9781-E81C766FF253

Par quoi commencer pour sortir des problèmes financiers?

Quelles solutions pour résoudre les problèmes d’argent?

Quand on cherche les solutions pour résoudre des problèmes financières, la première réponse qui nous vient à l’esprit c’est l’augmentation des revenus.

Clairement avoir plus d’argent augmente instantanément notre pouvoir d’achat.

Sauf….sauf que la plupart du temps on ressent l’impact positif pendant une très courte durée.. Pourquoi? Parce que nos dépenses ne sont pas sous contrôle et malheureusement les courbes revenus et dépenses augmentent proportionnellement la plupart du temps.

Diminuer les dépenses ou gagner plus d’argent?

Il m’est arrivé d’avoir des rentrées d’argent supplémentaires ou non attendus. Et ils n’ont que rarement servi à économiser. Ils n’ont jamais servi ni à payer les dettes ni à diminuer le découvert. C’est comme si cet argent supplémentaire n’a jamais existé.

Avec un revenus en plus, j’avais toujours besoin de plus. Ça vous parle cette phrase : plus en gagne, plus en dépense? C’était tout moi ça.

Et bien sur quand j’ai fait mon premier budget et j’ai vu que mes dépenses étaient supérieurs à mes revenus, je me suis dit qu’il fallait que je trouve moyen de gagner plus.

J’ai commencé donc à réfléchir comment faire : prendre un boulot en plus, faire plus d’astreintes, ouvrir un business, profiter d’effet levier d’un emprunt …Je ne sais pas par quel miracle, j’ai eu la présence d’esprit pour me raisonner et me dire que vu mes expériences du passé, le fait d’avoir plus d’argent ne servira à rien tant que je ne change rien à ma façon de gérer et dépenser mon argent.

Comment réduire ses dépenses?

Au lieu de foncer la tête baissée à chercher à gagner plus d’argent, je me suis concentré sur la recherche de méthode pour reprendre le contrôle sur mes dépenses. Fixation des limites, suivi quasi quotidien, prévisions, organisation, rigueur, stratégie court, moyen et long terme, suppression de certaines dépenses, optimisation d’autres… C’était beaucoup de travail, un changement complet de ma mentalité en lien avec argent mais je suis arrivée. Je peux dire aujourd’hui honnêtement que j’ai repris totalement le contrôle de mon argent et de mes dépenses.

Qu’est ce que j’ai fait exactement pour maîtriser mes dépenses?

  • Je réalise chaque début du mois un plan très détaillé pour mon argent – ça s’appelle Budget Prévisionnel
  • Je fixe les limites chiffrées pour les catégories qui ont tendance de m’échapper sous contrôle (shopping, sortie, courses).
  • J’ai adopté le système d’enveloppes à espèces
  • Je consacre quelques minutes au suivi de mes dépenses au moins 3 fois par semaine pour les comparer au plan établi au début du mois
  • J’ai me suis désabonnée de newsletters promotionnels que je recevais par mail.
  • J’ai supprimé toutes les applications type Showroom, Groupon, Ventes Privées pour limiter les tentations avec des promotions qui créent des envies (et pas un besoin !)

Qu’est ce que j’ai fait pour réduire mes dépenses? (avec une économie de 125€ par mois soit 1500€ par an!)

  • J’ai fait du ménage dans mes assurances et j’ai supprimé les doublons et ceux qui n’avait aucune chance de me servir un jour
  • J’ai changé de compagnie assurance pour les contrats restants.
  • J’ai changé d’opérateur de mobile et d’internet
  • J’ai changé de fournisseur électricité.
  • Je fais mes courses avec une liste faite au préalable

Je suis tellement contente que j’ai réalisé ces actions avant de chercher gagner plus d’argent.

Alors on ne doit pas chercher à gagner plus d’argent?

Je ne voudrais pas être mal comprise : gagner plus d’argent est bien sûr une solution qu’il faut explorer assez rapidement quand on souhaite sortir de l’endettement excessif, améliorer notre train de vie, investir et épargner plus. C’est d’ailleurs ce que je cherche à faire avec la création de mon micro-entreprise et les investissements immobiliers. Sauf que ce choix de gagner plus d’argent demande du travail et demande du temps. Il serait dommage que ces efforts ne produisent pas d’effet escompté pour cause de non maitrise des dépenses.

N’hésites pas à commenter et me donner ton avis à ce sujet !

20

Budget prévisionnel SEPTEMBRE 2020

Je vous présente pour budget de la rentrée de septembre !

Après les déplacements de vacances,  je suis contente de retrouver ma petite routine, mon classeur et mes enveloppes.

 

Petite nouveauté, j’ai crée une chaîne YouTube ! Ce qui veux dire que désormais vous pouvez visionner le processus de construction de mon budget en vidéo !

Celle ci  est disponible ici : 

Revenus : 4 609€

En plus de mon salaire, du loyer de la pension alimentaire et de l’allocation CAF, j’attend le remboursement de 150€ de chez Allopneu pour la commande que j’ai annulée. J’aurais du la recevoir déjà le mois dernier mais j’ai bien compris que si on ne relance pas, on nous oublie un peu vite…  J’ai relancé et au moment où je vous écrit, j’ai déjà reçu le remboursement. 

Crédits : 1 555€

Je prévoit un remboursement anticipé de 500€ sur mon crédit consommation (en plus de l’échéance de 200€).  À vrai dire, je ne réalise pas l’opération mais je met cette argent de coté pour faire une seule opération en octobre. Pourquoi?  Nous attendons une réponse des banques pour notre investissement immo avec mon chéri et je préfère garder cette argent au cas où ils nous demanderait un apport… D’ici octobre on sera fixé et si c’est pas le cas, j’effectuerai mon remboursement anticipé. 

Dépenses fixes : 1 097€

C’est la rentrée et ce qui vient avec c’est le retour de frais de scolarité pour mon grand. 502€ qui englobent un coût d’école mais aussi la pension complète dans l’internat. 

Pas d’autres changement, tout est habituel. 

Epargne : 977€

Une nouvelle enveloppe voit le jour : taxe foncière pour l’appartement que je loue à Marseille. Je ne suis pas encore mensualisé ,  c’est la première fois que je vais recevoir cette taxe.  Je vais donc anticiper son arrivée pour pouvoir la payer cash dès sa réception.

Dépenses variables : 0€

Je n’ai aucune dépenses variable connue à ce jour donc je ne prévoit rien. Ce qui peut arriver c’est les dépenses liée à la rentrée scolaire mais dans ce cas là, je me servirai de mon épargne prévu pour. 

Enveloppes : 980 €

Je prévoir 5 enveloppes pour ce mois ci. 

Trois qui seront des enveloppes à espèces ( alimentation, hygiène/ maison et resto/sortie), et deux autres qui seront virtuelles (carburant et divers).

Je garde ces deux dernières enveloppes en virtuelles en attribuant pour chacune de ces catégories une carte bleue à part. Durant les dernières mois, je me suis rendu compte que pour ces deux catégories le 100% espèces ne marche tout simplement pas pour mes habitudes de consommation. Alors je m’adapte !