10

Comment se rémunérer en travaillant à son compte?

 

Cela fait un petit mois que je réfléchis à la nouvelle organisation que je vais donner à la gestion de mes finances perso qui vont désormais être basées sur le revenu variable issus de mon activité entrepreneuriale. Je vais donc partager avec toi les différentes options auxquelles j’ai réfléchi mais surtout je vais te présenter de quelle manière je vais me rémunérer et de combien. 

Bien différencier l’argent pro et perso

Même si dans l’auto-entreprenauriat la notion d’argent pro et perso et confondu, je choisi de bien différencier ces deux budgets. Je compte traiter ma micro-entreprise comme une entreprise à part entière. Cela veut dire que chacun a son compte et une carte de paiement bien séparée. J’ai simplement ouvert un compte classique supplémentaire (gratuit) chez Boursorama (il n’est pas nécessaire d’ouvrir un compte pro pour cela.).

Les prélèvements en lien avec le business ainsi que les encaissements se font sur ce compte. Si j’ai quelque chose à payer dans le cadre professionnel (comme les cadeaux du concours 20 K abonnés par exemple), je me sers de la carte associée.

Je tiens par ailleurs mes comptes dans un Excel et je réalise un budget sur papier dans la partie pro de Petit Budget Planner.

Mes charges sociales sont à payer chaque trimestre, je prend donc soins chaque mois de mettre sur un livret d’épargne le montant de charges correspondant au chiffre d’affaires mensuel. Comme ça, aucun inquiétude pour faire le paiement quand l’échéance arrive. 

Déterminer comment on souhaite se rémunérer.

J’ai envisagé trois options :

La première – se verser le net gagné sur le mois en cours (après paiement de toutes les charges et dépenses pro). L’exemple : les profits des ventes faites en mai, je me les verse le 1 juin.

J’ai tout de suite écarté cette option, car elle laisse trop peu de visibilité sur le mois à venir et ceci m’obligerait à créer un budget personnel sur une estimation.

La deuxième – se verser le net gagné sur le mois n-1.

Pour cette option, il est nécessaire d’avoir une trésorière equivalente à au moins un mois de nos dépenses (sachant qu’il faut une bonne épargne de précaution pour se lancer à son compte, c’est envisageable)

L’inconvénient principal de cette option est le fait de fonctionner avec un revenu perso qui peut varier (de beaucoup) d’un mois sur l’autre. Puis si on se verse la totalité des profits, il ne reste rien pour la trésorerie de la boite !

La troisième option et c’est celle que j’ai décidé d’appliquer dans ma gestion. Elle consiste à se verser une somme fixe tous les mois à une date fixe, comme si j’étais salarié de ma propre entreprise, selon la somme que j’ai déterminé comme optimale pour bien vivre.

Cela permettra en plus à ma petite entreprise de se constituer une trésorerie (qui me sera nécessaire pour mettre sur pattes le projet comme l’édition du cahier Petit Budget Planner). Dans le cas où le mois sera maigre en ventes, l’épargne de précaution constituée exprès pour ça prendra le relais. Puis personnellement, je trouve beaucoup pour simple de s’organiser avec un montant fixe. 

Déterminer le montant de sa rémunération

C’est la partie la plus importante : trouver la somme optimale à se verser qui :

– ne va pas me faire vider de mon épargne.

– sera réaliste par rapport au chiffre d’affaires que je suis capable de générer

– va couvrir mes besoins et me permettre de vivre confortablement.

J’ai commencé par réaliser un budget simplifié que j’ai appelé « budget minimum vital ». L’idée est de trouver et avoir en tête la somme qu’il nous faut pour payer toutes les charges fixes, crédits immo, la nourriture, essence et les factures variables + 200 € pour les dépenses imprévus/épargne court terme.

Pour moi, cette somme est de 2800 €.

Sachant que j’ai déjà 1122 € de revenus existants non-salariaux (loyer perçu, pension alimentaire + la Caf), il manque 1680 €.

Pour me sécuriser et prenant en compte que mon congé sabbatique dure 8 mois, j’ai mis de coté l’équivalent de 8 fois cette somme (au cas où je ne gagne pas d’argent avec mon activité).

Le budget minimum vital, n’est par contre pas mon budget optimal. Pour ne pas trop m’éloigner de mon salaire d’avant, j’ai décidé de me verser 3 000 € par mois ce qui me donnera un revenu disponible de 4 120 € chaque mois. De cette manière, mon train de vie ne change pas réellement, je peux continuer à épargner et investir dans les mêmes proportions (même si cela fait quand même moins 600 € en moins qu’avec mon salaire)

Déterminer le chiffre d’affaires à réaliser chaque mois

Pour cela, il faut connaître le coût de fonctionnement de l’entreprise et estimer les charges sociales et les impôts. J’ai réalisé ce petit tableau, qui me permet de voir que je dois avoir un  chiffre d’affaires de 4000 € pour pouvoir me verser 3000 €.

F3C30212-5636-426C-BC55-5AC469253D24

Tout chiffre supérieur me permet de continuer à construire une trésorerie de la boite. 

Tout chiffre inférieur m’oblige à prendre de l’argent de mon épargne de précaution.

L’organisation pour mes finances personnelles

Finalement, mon organisation ne vais pas changer  ! Je vais fonctionner avec un revenu fixe versé mensuellement le 1er du chaque mois ! Je vais continuer la méthode budget zéro qui a fait ses preuves. Et je vais bien évidemment continuer les enveloppes.

Conclusion

Je constate malheureusement encore trop souvent, que beaucoup de personnes, surtout dans l’auto-entrepreneuriat, associent le business à la passion, se concentrent énormément à chercher ce qu’ils aiment faire et mettent complètement de coté la question des finances. Malheureusement chaque passion ne devient pas un business rentable!

Trouver la somme exacte dont tu as besoin pour vivre est un point de départ pour vérifier si l’idée qui se cache derrière ta tête est viable en terme de rentabilité.

Trouver combien tu veux gagner te permet beaucoup plus facilement determiner le prix de tes produits ou tes prestations et la stratégie qui vient avec et donc le chiffre d’affaires à générer.

Alors si tu réfléchis à te lancer à ton compte, voici les questions auquel tu dois te répondre :

  • quel est la rémunération minimale que je dois me verser pour couvrir mes besoins?
  • quel est la rémunération idéale que je souhaite avoir pour vivre confortablement?
  • quel sont les coûts de fonctionnement de mon entreprise et les charges à payer?
  • quel est le chiffre d’affaire que je dois donc faire pour y arriver ?
  • quel organisation pour faire on sorte que mes fiances perso ne prennent pas une mauvaise tournure ?

Cinq  petites questions, mais tellement puissantes, non ?

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *