10

Comment se rémunérer en travaillant à son compte?

 

Cela fait un petit mois que je réfléchis à la nouvelle organisation que je vais donner à la gestion de mes finances perso qui vont désormais être basées sur le revenu variable issus de mon activité entrepreneuriale. Je vais donc partager avec toi les différentes options auxquelles j’ai réfléchi mais surtout je vais te présenter de quelle manière je vais me rémunérer et de combien. 

Bien différencier l’argent pro et perso

Même si dans l’auto-entreprenauriat la notion d’argent pro et perso et confondu, je choisi de bien différencier ces deux budgets. Je compte traiter ma micro-entreprise comme une entreprise à part entière. Cela veut dire que chacun a son compte et une carte de paiement bien séparée. J’ai simplement ouvert un compte classique supplémentaire (gratuit) chez Boursorama (il n’est pas nécessaire d’ouvrir un compte pro pour cela.).

Les prélèvements en lien avec le business ainsi que les encaissements se font sur ce compte. Si j’ai quelque chose à payer dans le cadre professionnel (comme les cadeaux du concours 20 K abonnés par exemple), je me sers de la carte associée.

Je tiens par ailleurs mes comptes dans un Excel et je réalise un budget sur papier dans la partie pro de Petit Budget Planner.

Mes charges sociales sont à payer chaque trimestre, je prend donc soins chaque mois de mettre sur un livret d’épargne le montant de charges correspondant au chiffre d’affaires mensuel. Comme ça, aucun inquiétude pour faire le paiement quand l’échéance arrive. 

Déterminer comment on souhaite se rémunérer.

J’ai envisagé trois options :

La première – se verser le net gagné sur le mois en cours (après paiement de toutes les charges et dépenses pro). L’exemple : les profits des ventes faites en mai, je me les verse le 1 juin.

J’ai tout de suite écarté cette option, car elle laisse trop peu de visibilité sur le mois à venir et ceci m’obligerait à créer un budget personnel sur une estimation.

La deuxième – se verser le net gagné sur le mois n-1.

Pour cette option, il est nécessaire d’avoir une trésorière equivalente à au moins un mois de nos dépenses (sachant qu’il faut une bonne épargne de précaution pour se lancer à son compte, c’est envisageable)

L’inconvénient principal de cette option est le fait de fonctionner avec un revenu perso qui peut varier (de beaucoup) d’un mois sur l’autre. Puis si on se verse la totalité des profits, il ne reste rien pour la trésorerie de la boite !

La troisième option et c’est celle que j’ai décidé d’appliquer dans ma gestion. Elle consiste à se verser une somme fixe tous les mois à une date fixe, comme si j’étais salarié de ma propre entreprise, selon la somme que j’ai déterminé comme optimale pour bien vivre.

Cela permettra en plus à ma petite entreprise de se constituer une trésorerie (qui me sera nécessaire pour mettre sur pattes le projet comme l’édition du cahier Petit Budget Planner). Dans le cas où le mois sera maigre en ventes, l’épargne de précaution constituée exprès pour ça prendra le relais. Puis personnellement, je trouve beaucoup pour simple de s’organiser avec un montant fixe. 

Déterminer le montant de sa rémunération

C’est la partie la plus importante : trouver la somme optimale à se verser qui :

– ne va pas me faire vider de mon épargne.

– sera réaliste par rapport au chiffre d’affaires que je suis capable de générer

– va couvrir mes besoins et me permettre de vivre confortablement.

J’ai commencé par réaliser un budget simplifié que j’ai appelé « budget minimum vital ». L’idée est de trouver et avoir en tête la somme qu’il nous faut pour payer toutes les charges fixes, crédits immo, la nourriture, essence et les factures variables + 200 € pour les dépenses imprévus/épargne court terme.

Pour moi, cette somme est de 2800 €.

Sachant que j’ai déjà 1122 € de revenus existants non-salariaux (loyer perçu, pension alimentaire + la Caf), il manque 1680 €.

Pour me sécuriser et prenant en compte que mon congé sabbatique dure 8 mois, j’ai mis de coté l’équivalent de 8 fois cette somme (au cas où je ne gagne pas d’argent avec mon activité).

Le budget minimum vital, n’est par contre pas mon budget optimal. Pour ne pas trop m’éloigner de mon salaire d’avant, j’ai décidé de me verser 3 000 € par mois ce qui me donnera un revenu disponible de 4 120 € chaque mois. De cette manière, mon train de vie ne change pas réellement, je peux continuer à épargner et investir dans les mêmes proportions (même si cela fait quand même moins 600 € en moins qu’avec mon salaire)

Déterminer le chiffre d’affaires à réaliser chaque mois

Pour cela, il faut connaître le coût de fonctionnement de l’entreprise et estimer les charges sociales et les impôts. J’ai réalisé ce petit tableau, qui me permet de voir que je dois avoir un  chiffre d’affaires de 4000 € pour pouvoir me verser 3000 €.

F3C30212-5636-426C-BC55-5AC469253D24

Tout chiffre supérieur me permet de continuer à construire une trésorerie de la boite. 

Tout chiffre inférieur m’oblige à prendre de l’argent de mon épargne de précaution.

L’organisation pour mes finances personnelles

Finalement, mon organisation ne vais pas changer  ! Je vais fonctionner avec un revenu fixe versé mensuellement le 1er du chaque mois ! Je vais continuer la méthode budget zéro qui a fait ses preuves. Et je vais bien évidemment continuer les enveloppes.

Conclusion

Je constate malheureusement encore trop souvent, que beaucoup de personnes, surtout dans l’auto-entrepreneuriat, associent le business à la passion, se concentrent énormément à chercher ce qu’ils aiment faire et mettent complètement de coté la question des finances. Malheureusement chaque passion ne devient pas un business rentable!

Trouver la somme exacte dont tu as besoin pour vivre est un point de départ pour vérifier si l’idée qui se cache derrière ta tête est viable en terme de rentabilité.

Trouver combien tu veux gagner te permet beaucoup plus facilement determiner le prix de tes produits ou tes prestations et la stratégie qui vient avec et donc le chiffre d’affaires à générer.

Alors si tu réfléchis à te lancer à ton compte, voici les questions auquel tu dois te répondre :

  • quel est la rémunération minimale que je dois me verser pour couvrir mes besoins?
  • quel est la rémunération idéale que je souhaite avoir pour vivre confortablement?
  • quel sont les coûts de fonctionnement de mon entreprise et les charges à payer?
  • quel est le chiffre d’affaire que je dois donc faire pour y arriver ?
  • quel organisation pour faire on sorte que mes fiances perso ne prennent pas une mauvaise tournure ?

Cinq  petites questions, mais tellement puissantes, non ?

Visuels pour articles

Les enveloppes : une méthode de grand-mère qui fait des miracles dans les finances personnelles.

Je trouve incroyable comme le simple fait d’intégrer dans ma gestion budgétaire la méthode des enveloppes, utilisée depuis des lustres par nos grands-mères, a changé ma manière de dépenser de l’argent. 

Mais comment faisais-je avant ? C’est simple : je ne faisais rien, hormis, une fois par an, faire un tableau Excel pour essayer de savoir combien je dépensais par mois. Cela ne servait à rien, sauf à me faire peur en réalisant que mes dépenses étaient énormes, et à me promettre à moi-même de réduire tout cela dès le mois suivant. En vain, bien évidemment, puisque je n’établissais aucun plan : je constatais, certes, mais je n’en tirais pas de conclusion, ni de correction à mettre en place. Une autre erreur que beaucoup de personnes font est de regarder les dépenses du passé, sans réaliser que ce sont sur les dépenses du futur qu’elles doivent se concentrer. Ce qui est fait est fait ! 

C’est justement là qu’interviennent le budget prévisionnel et la méthode des enveloppes. 

Une fois que tu as bien déterminé tes dépenses fixes (et mieux encore si tu les as optimisées avant), tu n’as plus vraiment à t’en occuper : elles sont prélevées sur ton compte que tu le veuilles ou non. 

En revanche, c’est une autre histoire en ce qui concerne les dépenses variables ou le reste à vivre (appelle-le comme tu veux). On ne va pas se mentir : c’est ici que se situe le nerf de la guerre. Ce sont souvent les mêmes catégories de dépenses qui nous mettent en difficulté : courses, repas pris à l’extérieur, petits achats a priori insignifiants sur Internet, shopping, etc, sont les bêtes noires de nos budgets. 

Pourquoi ? Principalement pour trois raisons : 

  1. On les sous-estime ;
  2. On ne se fixe pas de limites ;
  3. On a le choix.

Les dépenses réalisées dans ces catégories nous paraissent la plupart de temps insignifiantes. On les oublie, on ne les compte pas… Sauf que, mises bout à bout, elles peuvent constituer une somme importante ! Je suis sure que cela t’es déjà arrivé de constater sur ton compte bancaire que tu as dépensé 150€, alors que, dans ta tête, tu n’as fait que de petits achats de 20€ (mais 7 fois… !). 

Comment utiliser la méthode des enveloppes dans le cadre des dépenses quotidiennes ?

C’est plutôt simple. Il s’agit de : 

  1. Découper ce fameux « reste à vivre » en plusieurs catégories ;
  2. Fixer un montant maximum à ne pas dépasser pour chacune de ces catégories(fonctionner avec une limite mensuelle ou hebdomadaire pour ton budget courses, par exemple) ;
  3. Suivre les dépenses concernant chaque catégorie pour savoir où tu en es.

Les catégories peuvent être les suivantes : alimentation, transport, habits ou shopping, beauté, santé, repas pris à l’extérieur, cigarettes. Certaines ne figureront peut-être dans ton budget que de temps en temps. 

Je te conseille d’avoir toujours une enveloppe « divers/imprévus », car il y a toujours des dépenses qu’on ne sait comment catégoriser (un PV de stationnement, un joint pour un robinet qui coule, etc), et il est judicieux d’avoir une petite marge pour pouvoir absorber ces imprévus. Cette enveloppe « divers » peut aussi te permettre d’absorber un dépassement dans une autre catégorie (mais il ne faut pas que cela devient une habitude !). 

Ta principale difficulté peut résider dans la détermination du montant à mettre dans ton enveloppe. Ne t’inquiète pas : il est tout à fait normal que tu ne saches pas exactement ce qu’il te faut pour chaque enveloppe, notamment en ce qui concerne l’alimentation. 

C’est un processus d’apprentissage, et il est normal de mal calibrer la première fois. Au bout de deux, ou maximum trois mois, tu sauras exactement combien il te faudra pour que cela corresponde à tes besoins. 

img_3021

Quelle organisation pour l’utilisation des enveloppes ?

Ce qui fonctionne le mieux, à mon avis, c’est de vraiment faire comme nos grands-mères : retirer des espèces et utiliser de vraies enveloppes en papier. 

Si tu es un peu manuel, cela est même super drôle à faire : tu peux les télécharger dans les outils, et il suffit de les découper puis de les coller. Ou alors, pour une version plus durable, tu peux les fabriquer avec du papier cartonné, les plastifier et utiliser de petites fiches à insérer dedans pour noter tes dépenses (j’ai un tuto pour toi ici.) 

Tu peux également utiliser un petit agenda comme contenant : j’utilise le Filofax Saffiano Zip pour ma part, mais tu peux trouver d’autres modèles sympas sur Internet. 

Même si je trouve que passer par le paiement en espèces est le meilleur moyen pour reprendre le contrôle sur son argent, la bonne nouvelle est que l’on n’est pas obligé d’utiliser des enveloppes en papier avec du cash, ni même d’avoir plusieurs comptes bancaires avec différentes cartes, pour inclure cette méthode dans notre gestion budgétaire. 

On peut très bien le faire avec un seul compte bancaire et une seule carte bancaire. Il suffit juste de faire ton suivi quelque part, il peut se faire : 

  • dans un cahier de notes ou un agenda budgétaire ; 
  • sur des petites fiches (téléchargeables gratuitement sur mon site) qui peuvent rejoindre ton agenda à anneaux taille A5 ou A6 ; 
  • dans une application « notes » de ton téléphone ; 
  • sur un tableur du type d’Excel. 

Tout ce qu’il te faut pour utiliser cette méthode, c’est un support pour écrire tes dépenses au fur et à mesure, et noter le solde restant dans chaque enveloppe. 

Je t’invite à consulter l’article complet pour savoir comment tu peux adapter le système d’enveloppes pour l’utiliser sans argent liquide. 

Comment utiliser la méthode enveloppes pour épargner ?

Anniversaires, cadeaux de Noël, vacances, rentrée scolaire, primes d’assurance, entretien de la voiture, visite chez vétérinaire, factures annuelles, factures trimestrielles, charges de copropriété… Rien de grave à condition que tout soit prévu : et les enveloppes sont là pour t’aider à anticiper ces dépenses tout en douceur, sans que cela ne déséquilibre ton budget. 

Voici ce que tu dois faire : 

  1. Répertorie toutes ces dépenses irrégulières sur un calendrier annuel en essayant d’estimer au mieux leur montant annuel ;
  2. Détermine le nombre de mois qu’il reste jusqu’à l’événement ;
  3. Crée une enveloppe par projet/événement et provisionne-la chaque mois suffisamment pour pouvoir affronter la dépense quand elle se présentera.

Au moment où la dépense va se présenter tu seras prêt ! 

Coffres virtuels - une alternative pour ceux qui n’aiment pas les espèces

Je vais peut-être me répéter, mais rien de mieux pour apprendre à contrôler son argent que de régler ses dépenses en espèces. 

Je comprends toutefois les réticences de certains qui n’aiment avoir du cash ni chez eux, ni sur eux. Moi-même, ayant subi une infraction à mon domicile au mois de février, je suis beaucoup plus prudente à présent. J’ai cherché les alternatives et voici comment je procède : désormais, je paie en espèces uniquement pour l’alimentation (et encore, cela dépend du mois et de l’organisation que je mets en place).  Je garde le contrôle avec un suivi sur papier dans mon Petit Budget Planner et sur mes fiches, et je sais exactement où j’en suis dans chaque enveloppe. 

Pour les enveloppes « épargne », je suis passée aux coffres-forts virtuels chez la néo-banque Revolut. J’ai la version standard gratuite qui offre la possibilité de créer plusieurs coffres pour dispatcher son épargne (j’ai testé jusqu’à 6 coffres en ligne). 

On fixe le montant à atteindre et la date à laquelle il doit être atteint, et, soit on automatise avec les versements périodiques, soit on fait les versements manuellement. 

Il existe même des variantes (pour lesquelles je n’ai pas opté, car je ne me sers pas souvent de cette carte) pour épargner sans s’en rendre compte en arrondissant l’achat par carte bancaire à l’€ supérieur, la différence étant automatiquement transférée vers le coffre souhaité. 

En revanche, il s’agit d’une épargne non rémunérée… Mais c’est la même chose pour les enveloppes à cash. Le but de ces fonds d’épargne n’est pas de faire fructifier l’argent, mais de préparer les dépenses à venir avec de l’argent disponible pour cela. 

img_1117

Conclusion

Si je ne devais suivre qu’une seule chose dans mes dépenses, ce serait clairement mes enveloppes. La réussite d’un budget non dépassé se situe à 90 % dans la maîtrise de celles-ci. 

Si, toi aussi, tu as un problème de dépenses, teste la méthode des enveloppes en espèces. Tu vas me répondre que c’est contraignant ? C’est le but ! Cela rend le passage à l’acte d’achat plus compliqué et surtout plus réel. 

Tu utilises déjà cette méthode ? Quel est ton avis ? Es-tu plutôt enveloppes à espèces ou enveloppes virtuelles ? 

BILAN BUDGET (6)

Épargner avec méthode

Parlons d’épargne aujourd’hui ! Ou encore mieux, parlons fonds d’amortissement ou autrement dit fonds d’épargne. Je vois déjà les poils qui s’irisent sur vos bras. Allez, on se détend et on ne s’arrête pas sur une terminologie compliqué.

Derrière ces mot barbares ce cache un principe tout simple : mettre chaque mois une petite somme d’argent de côté pour préparer une dépense concrète que nous aurions à faire dans le futur.

Je vais être honnête avec vous. Il y a encore quelques mois, ce principe était pour moi inexistant. Oui, bien sûr, je savais qu’il était important d’économiser, de mettre de côté, mais je ne pensais pas qu’on pouvait le faire avec une méthode. Pire, je me disait que je n’ai aucun problème à épargner car ce que je faisais, c’était mettre sur un compte épargne l’argent qui restait à la fin du mois sur mon compte… autant vous dire qu’à part les mois où j’avais une prime ou une rentrée d’argent non attendu, il n’y restait pas grand-chose… En réalité j’avais une petite somme d’argent mise en coté mais je ne savais pas à quoi exactement elle était réservée. Je ne me posais même pas la question si cette somme était suffisante ni quel montant d’épargne je visais. De plus, le fait d’avoir quelques centaines d’euros de coté me donnait un faux sentiment de sécurité.

DÉFINIR LE « POURQUOI »

Je partage donc ce que j’ai compris petit à petit : définir clairement la raison pour laquelle on souhaite épargner est la clé pour réussir !

Je suis donc devenu une grande adepte de « saucissonnage » de l’épargne. Fini un seul compte épargne où je mets chaque mois ce qui reste sans vraiment me poser la question pourquoi je le fait exactement. Non, j’ai aujourd’hui un nombre important des fonds d’épargne pour lesquels il y a un objectif et un montant bien défini :

  • Fond d’urgence
  • Fond pour les études des enfants
  • Vacances en familles
  • Vacances à deux
  • Noël 2020
  • Réparation voiture
  • Rentrée scolaire 2020
  • Site internet

Cette façon d’économiser par objectif a son petit côté psychologique. Si je prends engagement avec moi-même de mettre chaque mois 100€ pour offrir dans 2 ans un voyage à ma famille, je sais exactement à quoi je renonce si ce mois-ci si à la place je m’achète une belle robe. Je sais à quoi je renonce si je décide de piocher dans cette épargne également.

Il est donc très important de lister les choses qui nécessitent une dépense qu’on n’est pas en mesure d’absorber dans notre budget mensuel. Cette liste doit comporter des dépenses plaisirs mais surtout les dépenses futures qu’on classe souvent dans la catégorie imprévus mais qui sont en réalité prévisibles (on ne sait pas quand mais on sait que ça arrivera à un moment donné)

DÉFINIR « LE QUAND ET LE COMBIEN  « .

Une fois la liste faite, il est temps d’essayé de déterminer la somme dont on va avoir besoin ainsi que la date de la dépense prévisionnelle. Il s’agit des estimation, ce n’est pas une science exacte. On divise ensuite cette somme par le nombre de mois restants avant l’arrivée de l’échéance. Ceci nous donne l’idée de la somme nécessaire qu’on devrait épargner chaque mois si on a envie d’attendre ces objectifs.

L’idée c’est de faire un petit effort chaque mois qui en cumulé sur plusieurs mois donnera une somme suffisamment importante pour réaliser la dépense sans se mettre en difficulté.

PRIORISER ET CHERCHER LES SOURCES DE L’ÉPARGNE

Bien sûr on constate assez rapidement qu’on a pas la capacité d’épargne suffisante pour économiser pour tout ou pas dans les délais souhaités. Il va falloir prioriser ! Faire des choix en fonction de l’importance et nécessité de vos projets. 

C’est l’occasion de se dire : qu’est ce que je suis prêt à faire pour arriver à mes objectifs » ?

  • Suis je prêt à décaler certains projet dans le temps ?
  • Suis je prêt à trouver une source de revenu complémentaire ?
  • Suis je prêt à renoncer aux petits plaisirs à court terme pour privilégier un projet qui me tient à cœur?

Chaque épargne peut avoir une source différente. Vous êtes libres de décider comment vous aller approvisionner chaque fond. C’est là qu’il faut se montrer inventif et ne pas perdre vos objectifs de vue. C’est le moment de trouver la motivation pour commencer à optimiser les dépenses fixes et variables. Car tout argent non dépensé dans notre budget , va pouvoir alimenter vos fonds d’épargne. Vous pouvez aussi vendre certains objets pour alimenter un fond en particulier ( entre la vente de mon ordinateur, objectifs appareil photo et mon matériel de plongée j’ai pu envoyé plus de 650€ dans mon fond vacances en famille). Vous pouvez peut être prendre un job en plus, faire des heures sup et vous promettre que chaque euros gagné en plus ira directement dans votre épargne. Il y a que vous pour prendre ce genre de décision selon l’importance que l’attente de vos objectif ait pour vous et le niveau de sécurité financière que vous souhaitez obtenir. Il y a que vous pour avoir suffisamment de discipline pour privilégier l’épargne au lieu de faire des dépenses futiles. Il est d’autant plus important d’avoir en tête la raison concrète pour laquelle vous économisez. Grace à ça, épargner ne sera plus un sacrifice mais un chemin vers aboutissement de vos projets.

COMPTES ÉPARGNE

Il reste à traiter la question épineuse où « stocker » l’argent épargné. Je crois que vous allez trouver une partie de la réponse en  répondant à ces trois questions : 

  • Est-ce que j’ai besoin d’accéder à cette argent rapidement (max 2 – 5  jour) ?
  • Dans combien de temps je vais avoir besoin de cette argent ?
  • Quelle risque de perte de capital je suis capable de prendre (en d’autres termes est ce que c’est très grave si je perds une partie voir la totalité de cette partie de l’épargne? ).

Je n’ai pas trop de conseil à vous donner ici car je ne suis pas experte dans ce
domaine. Je peux juste vous dire où je place mon argent.

Pour les fonds à petit montant (max 500€ comme Noel, rentrée scolaire etc) j’utilise les enveloppes et j’économise donc en espèces.  Pour l’épargne des enfants qui est une épargne à long terme (18 ans), j’utilise un contrat assurance vie (un pour chaque enfant). Pour les fonds vacances et urgence j’ai choisi des comptes d’épargne classique (livret A, LDD etc) qui sont rattachés à mes comptes courants (un compte par objectif).

J’ai également un compte épargne PERCO et une épargne salariale alimenté par des primes d’intéressement et participation. Ceci servira à ma retraite, autant vous dire que je ne me préoccupe pas au quotidien de ces comptes (ce qui ne veut pas dire que je ne m’en préoccupe pas du tout  – je connais très bien leur fonctionnement et au moins une fois par ans je fais le point et les réarbitrages pour les optimiser).

J’ai également un portefeuille d’action que je garde uniquement parce que j’ai subi une trop grande perte pour les vendre. Il y 3 ans j’ai investi 4000€, il reste à ce jour environ 1400€. C’est la seule épargne qui n’a pas aujourd’hui d’objectif précis vu que son objectif principal était de gagner de l’argent…

EXERCICE

A vous chers amis. J’ai préparé pour vous un nouveau imprimé « OBJECTIFS FINANCIERS » (téléchargeable ICI pour les abonnées), mais vous pouvez vous servir d’une simple feuille de papier.

Essayez de lister noir sur blanc vos projets qui nécessitent un financement mais également estimez des dépenses prévisibles (cadeaux anniv, changement de chaudière, séance de shopping, etc). Estimez un somme qui vous faudra et la date de réalisation souhaité. Faites ça pour les projets  à court terme (dans l’année) mais n’oubliez pas ceux à moyen (d’ici 5 ans)  et long terme (10 à 20 ans).

J’ai fait l’exercice il y a deux jours, et je me suis rendu compte que il y a encore de choses pour lesquelles je n’ai pas encore commencé à épargner : changement de voiture d’ici 2 ans, régul des impôts et la formation que j’ai envie de faire.

Pour le mois de mai, je vais revoir la partie « épargne » de mon budget pour voir si et de quel manière je peux les inclure dedans.


Pink and Gold Artistic Fashion Influencer Youtube Thumbnail Set (9)

Utiliser le système d’enveloppes sans espèces.

Crise sanitaire et les enveloppes à espèces.

J’avais prévu de vous perler de mon expérience d’utilisation de système d’enveloppes. J’avais même préparé pour vous des nouvelles enveloppes imprimables avec le suivi des dépenses au dos.

L’actualité a changé le plan. Il serait irresponsable de ma part de vous inciter au paiement en espèces actuellement

Premièrement, nous sommes tous confiné chez nous. A part dans les produits alimentaires, il n’est plus possible d’acheter quelques choses d’autre sauf à passer par internet.

Deuxièmes on doit limiter les contacts et les échanges des billets et des pièces ne sont pas les bienvenus.  Les paiements par carte (sans contact si possible) sont à privilégier.

Malgré que j’adore ce système et que le paiement en espèces est pour moi un excellemment moyen de maitriser son budget, pour les mois à venir, je ne vais plus utiliser d’argent liquide pour mes achats.

Cela me rend un peu triste. Comme la plupart d’entre vous le savent, j’ai adopté la méthode d’enveloppes il y plusieurs mois déjà. Cela m’aide énormément à contrôler mes dépenses afin que je puisse économiser plus d’argent et payer plus rapidement mes dettes.

Ceux qui ont déjà essayé cette méthode savent à quel point remplir les enveloppes avec de l’argent est un moment agréable. C’est très impressionnant de regarder les chiffres inscrits dans le budget se transformer en argent dans votre main. L’argent devient plus réel.

Utiliser la même méthode mais sans espèces

Comment fait alors ? Après la réflexion, je me suis dit que la méthode peut toujours fonctionner même si on n’utilise pas l’argent liquide.

Je compte bien respecter le principe d’enveloppes même si les paiements seront dématérialisés. En gros, je vous propose de pratiquer le système d’enveloppes virtuelles ! Je le fais déjà pour le carburant, il me suffira de l’étendre juste à toutes les catégories.

Pour cela, il nous faut bien sur un imprimé qui permettra de suivre les dépenses « comme si » on utilisait les enveloppes à espèces. Vous pouvez le trouver ICI. Je vous conseille de les imprimer sur du papier cartonné plus épais genre 110 voir 160 gr.  

Principe reste le même : une fois votre budget établi vous devez décider quelles catégories vous souhaitez utiliser pour la méthode d’enveloppes.

Choisir les catégories où on a du mal à garder le contrôle

Habituellement je l’utilise les enveloppes pour les catégories où j’ai des difficultés à maitriser les dépenses : courses, restaurants/sorites, shopping, plaisir/loisir et dépenses diverses. Vous pouvez choisir d’autre catégories utiles pour vous (maison, animaux, beauté etc)    

Comme dit précédemment, je pratique déjà la méthode d’enveloppe virtuelle pour les dépenses liées aux carburant. Il est compliqué pour moi de trouver des stations d’essence qui acceptent le cash, du coup je paie pour cette catégorie par carte bleu. Ma façon de faire est la suivante. J’alloue à cette catégorie 270€ par mois. Une fois mon budget établi, je vire cette somme sur mon livret A. Après chaque plein payé avec une carte bleu, je réalise le virement dans l’autre sens pour le même montant.  Avantage ? Cet argent est mis de côté ce qui me garantit de ne jamais en manquer pour le carburant. De la même manière cet argent ne reste pas sur mon compte courant en me donnant le sentiment « d’avoir de l’argent ».

Je pense que le plus grand désavantage des enveloppes virtuelles donc sans argent liquide, c’est qu’il va falloir un peu plus de suivi et de maitrise de soi qu’il en faut pour utiliser ce même système du cash. Mais je suis sûre que cela peut fonctionner !

Finalement, quand on regarde de plus près, les étapes de base de l’utilisation de la méthode de l’enveloppe en espèces sont à peu près les mêmes avec ou sans espèces. Vous créez un budget en notant vos revenus et dépenses attendus. Vous déterminez les catégories à utiliser pour vos enveloppes et retirez de l’argent pour remplir vos enveloppes juste après votre paie. Vous faites vos achats en suivant vos dépenses et une fois que l’argent est parti, il est parti.

Utilisation de suivi de dépenses carte bleu

Les trackers « suivi dépenses CB » fonctionnent de la même manière que les enveloppes ordinaires, juste sans argent liquide à l’intérieur. Donc, au lieu d’avoir des enveloppes dans votre sac, vous allez vous équiper des fiches de suivi. Imprimez-les et conservez-les dans votre sac à main ou votre portefeuille ou rajoutez-les à votre agenda. Marque sur chaque fiche la catégorie de dépenses et le montant budgété en haut. Ensuite, lorsque vous dépensez de l’argent, en fonction de la catégorie concerné, notez votre dépense sur la fiche. Il est vraiment critique de suivre vos dépenses. Vous devez noter chaque achat sur votre fiche ainsi que le solde restant pour la catégorie.  Sans cela vous allez vite perdre le fil et risquer de tomber dans le dépassement du budget.

Vous pouvez mettre la somme totale attribuée à vos enveloppes sur un compte épargne pour les isoler de votre compte courant (c’est encore mieux si vous pouvez prévoir un compte épargne à part ou même un compte courant diffèrent). Si vous choisirez l’option compte épargne, faites ensuite des virements qui correspondent à la dépense faite vers votre compte courant.

Une fois que vous avez atteint votre limite de dépenses pour une catégorie, vous ne pouvez plus dépenser d’argent dans cette catégorie ! Tout comme avec de l’argent, il faut éviter de tomber dans le piège de déplacer des fonds d’une fiche (enveloppe) à un autre pour gérer les dépenses excessives.

Si vous constatez que vous manquez d’argent dans une catégorie ou qu’il vous en reste dans d’autres ce n’est pas grave à condition que vous êtes débutant dans le budget et vous avez mal estimé le montant nécessaire. Examinez votre budget et faites vos ajustements pour le moins suivant.

C’est tout pour le moment. Prenez soin de vous, surveillez vos finances et profiter du temps libre pour réfléchir à vos objectifs budgétaires.